La prothèse fixe : Conseils prothèse fixe

Qu’est-ce que l’implant dentaire ?

L’implant a pour fonction de remplacer une racine manquante.
La racine naturelle est insérée dans l’os de la mâchoire et sert de fondation à la dent naturelle. L’implant est une racine artificielle qui s’intègre également dans l’os et qui servira de fondation à une prothèse fixe ou mobile. Ainsi, les implants permettent de remplacer une ou plusieurs dents absentes sans s’appuyer sur les dents voisines.

Etape 1 : la phase chirurgicale

L’intervention chirurgicale est pratiquée en milieu aseptique. Elle se réalise sous anesthésie locale. Le chirurgien fore dans votre mâchoire un logement dans lequel l’implant sera enfoui.
Même si cette intervention peut paraître impressionnante, elle est bien tolérée et toutes les précautions post-opératoires sont assurées pour éviter une infection (couverture antibiotique) et les douleurs (prescription d’antalgiques).

Etape 2 : ostéointégration

Cette seconde étape dure 3 à 6 mois et consiste à laisser l’os se reconstituer au- tour de cet implant afin d’obtenir un cal osseux, comme lors d’une réparation de fracture : c’est l’ostéointégration.

Etape 3 : le traitement prothétique

Une fois le ou les implants ostéointégrés, ils nous serviront d’appui pour poser une prothèse qui aura alors les mêmes fonctions qu’une dent naturelle : vous pourrez mâcher et sourire avec la même aisance.

Conseils pratiques

La pose d’un implant dentaire peut être contre-indiqué dans certaines situations :  Diabète non équilibré, grands fumeurs, volumes osseux insuffisants

Pour préserver les implants dans le temps, il est nécessaire de les nettoyer tout comme les dents naturelles et de consulter régulièrement votre chirurgien-dentiste pour suivre l’évolution de la prothèse.

Qu’est-ce qu’un bridge dentaire ?

Le bridge dentaire ou prothèse conjointe fait partie des prothèses dentaires fixes. Son but est de remplacer la dent manquante grâce à la fixation d’un pont s’appuyant sur les dents voisines que l’on appelle pilier.

Etape 1 : Préparation des dents voisines

Les dents piliers sont préparées afin de recevoir le bridge. Le chirurgien-dentiste choisira alors de dévitaliser vos dents ou de les conserver vivantes afin de poser le bridge. Un renforcement de ces dents est parfois nécessaire afin d’optimiser l’opération. Composé d’un nombre d’éléments solidaires, le bridge est préparé en laboratoire et sur mesure après la prise d’une empreinte par votre chirurgien-dentiste.

Etape 2 : Fixation définitive du bridge

La pose d’un bridge est une opération définitive, il est scellé sur vos dents piliers et vous permettra de retrouver tout le confort d’une bonne mastication.

Conseils pratiques

2 autres alternatives s’offrent à vous :

L’appareil amovible (plus communément appelé dentier). Cette option n’est retenue qu’en dernier recours car elle s’avère très contraignante (manque d’esthétisme, peu confortable, support pouvant abîmer les dents voisines).

L’implant dentaire, cette méthode a pour impératif la présence d’une quantité importante d’os et peut présenter des contre-indications médicales.

Qu’est-ce que l’Inlay Onlay ?

Ce sont des pièces prothétiques collées reconstituant la partie coronaire d’une dent en restaurant des cavités de moyenne ou de grande étendue. Elle sont réalisées en méthode indirecte (au laboratoire de prothèse). On distingue différents types d’inlays-onlays en fonction des matériaux les constituant, conditionnant des préparations très différentes selon les cas (inlays-onlays métalliques, cosmétiques, ou esthétiques en composite ou en céramique). On parle d’INLAY lorsque la pièce reconstitue une portion intra dentinaire n’intéressant pas les cuspides (pointes des molaires et prémolaires) : restauration minimale d’une dent par incrustation collée. Lorsque la pièce reconstitue une pointe cuspidienne, on parle d’ONLAY. Le plus souvent, la reconstitution est mixe, et l’on parle alors d’INLAY-ONLAY.

Etape 1 : L’apparition de la carie

Les bactéries, en absorbant le sucre, vont secréter des acides qui vont ronger les dents et former la carie, sans traitement la carie avance jusqu’à atteindre le nerf.

Etape 2 : supprimer la carie de la dent

La carie est supprimée à l’aide d’une fraise dentaire laissant apparaître une cavité sur le haut ou sur les parois de la dent. Les techniques actuelles garantissent des traitements sans douleur.

Etape 3 : Fixation définitive de l’inlay-onlay

Deux séances sont nécessaires à la réhabilitation totale de la dent : une première de préparation et d’empreinte, une seconde d’essayage, de réglage et de pose (collage).

L’inlay-onlay permet idéalement de rendre à la dent sa forme anatomique initiale, lorsque la destruction dentaire est de moyenne à grande étendue.

Avantages

  • Une esthétique identique à la dent naturelle
  • Un confort lité à une adaptation et une finition ultra précise
  • Une longévité élevée
  • Des points de contact intra arcade adaptés avec les dents voisines, éliminant les bourrages alimentaires et les risques de caries récidivantes sur les dents
  • Des parois restantes consolidées et une étanchéité hors pair
  • La conservation de la dent vivante et une absence de mutilation de la dent (par rapport à la couronne).

Qu’est-ce que la couronne dentaire ?

Lors de la dévitalisation, le chirurgien-dentiste a extrait le nerf ainsi que les vaisseaux sanguins qui nourrissaient la dent. Celle-ci est devenue fragile avec un risque de fracture, elle doit alors être renforcée puis protégée par une couronne dentaire.

Etape 1 : La consolidation interne

Une dent dévitalisée est fortement abîmée, le chirurgien-dentiste devra commencer par un renforcement de la structure de la dent par un inlay-core. L’inlay-core est scellé pour servir de support à la couronne prothétique.

Ce système vous permet de conserver la racine naturelle et donc de respecter un certain équilibre dans votre bouche.

Etape 2 : Reconstruction de la dent

La pose d’une couronne est une opération définitive, elle est scellée sur la dent reconstituée et vous permettra de retrouver tout le confort d’une bonne mastication.

Divers matériaux peuvent être utilisés : l’or et différents alliages métalliques non précieux, la céramique imite la teinte de vos dents voisines. La couronne métallique est réservée aux dents postérieures ou l’esthétique ne prime pas. La céramique cuite sur une armature métallique, appelée couronne céramo-métallique, est souvent utilisée car elle allie résistance et esthétique. La couronne céramo-céramique, sans armature métallique, existe également. Une bonne hygiène dentaire vous permettra de garder votre couronne intacte pendant des années.