Conseils dentaire

Dentaire : Conseils dentaire

Conseils enfants

Rapidement l’enfant utilise une brosse à dents, mais est incapable de maîtriser un geste qu’il ne voit pas : il faudra l’aider ! Assis sur le bord de la baignoire, l’enfant debout, calé entre les cuisses, la tête contre la poitrine du parent, c’est un moment privilégié, pendant lequel le parent brosse les dents de l’enfant avec ses propres gestes (dans la même position).

Bonbons et boissons sucrées ne doivent rester que des plaisirs ponctuels ; pour garder de bonnes dents (et un plaisir renouvelé !), il ne faut pas les laisser en permanence à portée des enfants. Leur consommation s’apparente à la consommation d’un apéritif pour un adulte : c’est la fête, puis on va se brosser les dents.

Si malgré toutes ces précautions des caries apparaissent, il ne faut pas laisser l’enfant avoir mal aux dents, faites-le soigner.

Il faut limiter le nombre de prises alimentaires par jour, éviter le grignotage car à chaque prise alimentaire, les dents sont soumises à des attaques acides responsables de déminéralisation des dents et de caries. Il faut préférer l’eau aux boissons sucrées et jus de fruits. Dès la petite enfance, un contact prolongé avec ces boissons développe des caries et tout particulièrement les « caries du biberons » qui apparaissent dès 2 ans. Après le brossage, il faut éviter la consommation d’aliments ou de boissons sucrés. Les médicaments doivent être pris avant le brossage.

Sucre et carie font bon ménage

La carie est un phénomène de déminéralisation des tissus durs de la dent (émail, dentine, cément), causée par le milieu acide que créent les sucres apportés par l’alimentation et certaines bactéries de la plaque dentaire. La consommation de sucre est donc un élément déterminant de la formation des caries. Les sucres les plus « cariogènes » sont les sucres rapides, notamment le saccharose, composante principale du sucre de canne et de betterave. C’est le plus utilisé en confiserie. Viennent ensuite le glucose (issu industriellement du maïs, utilisé en pâtisserie), le fructose (sucre des fruits), le lactose (sucre du lait) et l’amidon (sucre lent des céréales et des féculents), qui est beaucoup moins cariogène.

Les chercheurs pensent maintenant que le rôle de l’alimentation dans le domaine de la carie dentaire est moins lié au type d’alimentation en lui-même qu’aux comportements individuels. Une bonne hygiène buccale et un apport en fluor, en particulier en application locale grâce à des dentifrices qui en contiennent, ont diminué l’influence de l’alimentation dans la formation de la carie dentaire. La consommation fréquente d’aliments contenant des glucides demeure un facteur important de carie dentaire.

La principale source de fluor est l’eau potable, qui en contient des doses comprises entre 0,05 et 14 ppm. Le fluor est présent dans tous les aliments; les sources les plus riches provenant du thé et des poissons de mer consommés avec leurs arêtes (par exemple les anchois).